INQUIETUDES DES ORGANISTIONS SYNDICALES

Publié le par CADEMOVI

 

LogoSyndicat1.jpg

SITE DE LA DECHARGE DE VILLONCOURT

FORTES INQUIETUDES DES ORGANISATIONS SYNDICALES

relatives à la salubrité publique.

Elles demandent la suspension des travaux et une nouvelle étude du dossier.

Alertées par des personnels syndiqués de la DREAL, les organisations syndicales se sont informées sur les risques que comportent les travaux et la future exploitation de la décharge de VILLONCOURT.

Une lecture détaillée du DDAE (dossier de demande d'autorisation d'exploiter) et de nouvelles mesures de pressions et de niveaux des eaux souterraines laissent entrevoir des risques importants de pollution de la nappe souterraine.

La couche minimale d'argile protectrice imperméable ne serait pas de 6 m sous le fond des bassins, mais bien inférieure, et la nature du sol laisse penser que la nappe pourrait-être atteinte.

Des eaux en quantité importante sont pompées en permanence depuis des mois au fond des bassins malgré la période sèche que nous rencontrons et sont rejetées dans le milieu naturel au risque de modifier sensiblement le biotope.

Face au risque sanitaire pour tout un bassin, ses forages et réserves d'eaux potables qui; courent jusque Châtel sur Moselle, les organisations syndicales se sont adressées à Madame la préfète dès le

- 16 janvier 2012 pour lui demander une rencontre.

 - Puis le 14 février face à l'absence de réponse.

- Elles ont finalement rencontré Mme la Préfète le 29 février pour lui exprimer leurs craintes et lui ont déposé un dossier complet argumenté. Elle lui ont demandé de suspendre les travaux et de diligenter une nouvelle étude.

- Devant une absence de réponse au 22 mars, les organisations ont à nouveau adresser un

courrier à Mme la préfète.

- Ce 3 avril, les organisations se sont adressées une nouvelle fois en préfecture pour s'entendre dire qu'il fallait attendre une réponse de la DREAL.

En raison d'un risque majeur pour la salubrité publique, les organisations syndicales, dans une démarche originale de défense du milieu de vie des salariés et citoyens estiment que les délais nécessaires à un engagement pour une nouvelle étude approfondie sont dépassés.

Elles entendent faire part à la population de leurs craintes et des risques encourus si les mesures nécessaires ne sont pas prises.

Les 60 000 t de déchets non ménagers prévus annuellement en décharge de VILLONCOURT interrogent également les organisations. Dans une démarche à plus long terme, elles interviendront auprès des autorités compétentes en matière de traitement des déchets, notamment auprès du Conseil Général. pour évoquer la politique départementale, dans le but de réduire les stockages au strict minimum.

DREAL .. Direction Régionale de l'Environnement; de l'Aménagement et du  Logement

i

EPINAL le 4 avril. 2012

Commenter cet article

Louis FRANCOIS 10/09/2012 10:51

Plus con que CADEMOVI tu meurs !
Dans les Vosges, un des départements de France les plus ancrés à droite ils s'affichent avec la CGT et consorts...
Et ils s'étonnent du peu de soutien...